Boudra appelle à une réponse rapide aux exigences des villes africaines en matière de développement post-pandémie

« Cela confirme que cette organisation joue un rôle essentiel dans les domaines du développement local et territorial », déclare Boudra. « Nous sommes impliqués dans cet important projet lié à la coopération internationale entre les différentes collectivités territoriales dans le monde et en Afrique », ajoute le Président de l’Organisation.
 

S’exprimant à l’ouverture de la 25ème session du Conseil exécutif de la CGLU, M. Boudra a déclaré que la pandémie du coronavirus a aggravé les défis auxquels sont confrontées les villes africaines, qui souffraient déjà de contraintes et de difficultés dans le cadre de leurs efforts de développement.
 

Face à la fragilité qui marque les différents secteurs de développement dans les pays du continent, il est important d’assurer un appui conjoint et continu aux capacités africaines, ainsi que de renforcer les mécanismes de démocratie locale et de gouvernance comme option stratégique, afin de remporter les défis de la transition imposés par la pandémie, a-t-il ajouté.
 

Par ailleurs, M. Boudra a exprimé sa satisfaction suite aux efforts déployés par CGLU Afrique afin d’améliorer la situation des villes et des collectivités territoriales dans les pays africains, ajoutant que ces efforts traduisent un engagement responsable en vue de relever les défis du développement local durable et d’exiger une meilleure réalité pour les villes du continent.
 

La réunion du Caire constitue une étape positive pour enrichir le débat public concernant les domaines du développement durable et de la démocratie locale sur le continent, ainsi que soutenir toutes les causes portant sur les droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux, a-t-il soutenu.
 

A cet égard, M. Boudra a appelé au renforcement de la solidarité africaine dans divers domaines liés au développement et à l’échange des expériences, en harmonie avec les décisions des instances internationales et régionales actives dans le domaine du développement local durable.
 

Cette session de deux jours se déroule en présence du Secrétaire général de CGLU Afrique, Jean-Pierre Mbassi, de la Présidente du Réseau des femmes élues locales africaines, Macoura Coulibaly, ainsi que de plusieurs maires et représentants de villes africaines et d’institutions internationales partenaires.
 

Elle sera marquée par la signature de l’accord portant sur le siège de la région Afrique du Nord de l’organisation, abrité par Le Caire, qui est membre du Conseil exécutif de l’organisation africaine.

lire aussi

Nouvelles connexes