Dieudonné condamné à quatre mois de prison et à deux amendes

Le polémiste Dieudonné M’Bala M’Bala a été condamné vendredi 2 juillet dans trois affaires distinctes. Dans un de ces dossiers, à Paris, il était mis en cause pour « injure publique à caractère antisémite » et « contestation de crime contre l’humanité » dans deux vidéos datant du mois de mai 2020. Il a été condamné à quatre mois d’emprisonnement.

Dieudonné soutient qu’il n’est pas l’auteur des vidéos incriminées. Il s’agit de « deepfake », une technique de trucage numérique très sophistiquée, avait expliqué le polémiste lors de son procès en mai.

Dans un autre dossier, il était jugé en son absence à Paris pour avoir injurié un fonctionnaire, en l’occurrence Frédéric Potier, ancien délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, dans une autre vidéo diffusée en septembre 2020. Le tribunal l’a condamné à 10 000 euros d’amende.

Son avocat, David De Stefano, a souligné à l’AFP que son client, absent de l’audience allait faire appel des deux décisions parisiennes.

Enfin, à Nice, Dieudonné a été condamné à 5 000 euros d’amende pour injure publique envers le maire de la ville Christian Estrosi, pour des propos tenus dans une vidéo datant de mars 2019, a annoncé vendredi à l’AFP l’avocat de l’élu, Philippe Blanchetier. Le polémiste devra aussi verser 3 000 euros de dommages-interêts à l’élu et rembourser ses frais de justice à hauteur de 2 000 euros.

Dieudonné a déjà été condamné en appel la semaine dernière à trois ans d’emprisonnement, dont deux ferme, et 200 000 euros d’amende, pour avoir notamment détourné plus d’un million d’euros de recettes non comptabilisées de ses spectacles.

lire aussi

Nouvelles connexes