Emmanuel Macron reconnaît « une dette » de l’Etat envers la Polynésie française

« Trop longtemps l’Etat a préféré garder le silence sur ce passé », a ajouté le président de la République depuis Papeete, mardi soir. 

Article rédigé par

Publié le 28/07/2021 07:58

Mis à jour le 28/07/2021 08:35

Temps de lecture : 1 min.

Emmanuel Macron a déclaré mardi 27 juillet à Papeete (mercredi matin à Paris) que l’Etat avait « une dette » envers la Polynésie française pour les essais nucléaires réalisés de 1966 à 1996 dans le Pacifique.

« J’assume et je veux la vérité et la transparence avec vous », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours devant les responsables polynésiens, en affirmant que les victimes de ces essais devaient être mieux indemnisées. « Trop longtemps l’Etat a préféré garder le silence sur ce passé », a ajouté le président de la République.

Essais nucléaires : « la nation a une dette à l’égard de la Polynésie ». « Je veux la vérité et la transparence », déclare Emmanuel Macron à l’issue de sa visite de trois jours en Polynésie. + d’infos ⤵ https://t.co/LWkU6fUzI1 pic.twitter.com/T6HFiLPdwp

— La1ere.fr (@la1ere) July 28, 2021

« Les archives seront ouvertes » sous conditions, a également annoncé Emmanuel Macron. « Elles seront ouvertes sauf lorsqu’elles peuvent fournir des informations qu’on appelle proliférantes, c’est-à-dire qui mettraient notre dissuasion en risque, pour le reste elles seront ouvertes. »

Ce discours marque la fin du séjour du président de la République en Polynésie française.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

lire aussi

Nouvelles connexes