Kaïs Saïed démet le chef du gouvernement et suspend les travaux du parlement

Engagé depuis des mois dans un bras de fer avec le principal parti parlementaire Ennahdha, le président tunisien Kais Saied, a gelé les travaux du Parlement et pris en main le pouvoir exécutif, après une journée qui a été marquée par de fortes manifestations malgré la crise sanitaire. « J’ai décidé de prendre en charge le pouvoir exécutif avec l’aide d’un Premier ministre que je nommerai moi-même », a affirmé M. Kaïs Saïed dans une déclaration télévisée, ajoutant qu’il a gelé tous les pouvoirs du parlement et levé l’immunité de tous ses membres.

Saïed qui a annoncé ces mesures en vertu de l’article 80 de la Constitution, à l’issue d’une réunion d’urgence au Palais présidentiel de Carthage, a également déclaré que la Tunisie traverse des moments très délicats de son histoire, nuançant que le changement s’impose. 

Il est à noter que depuis plusieurs mois, bonne partie de tunisiens dénoncent le manque d’anticipation du gouvernement face à la crise sanitaire, laissant la Tunisie à court d’oxygène. Avec ses près de 18.000 morts pour 12 millions d’habitants, le pays a l’un des pires taux de mortalité au monde dans cette pandémie. Suite à des appels à manifester le 25 juillet, jour de la fête de la République, qui circulaient depuis plusieurs jours sur Facebook, émanant de groupes non identifiés, plusieurs milliers de Tunisiens ont manifesté ce dimanche contre leurs dirigeants. 

lire aussi

Nouvelles connexes