Début du rapatriement des mineurs non-accompagnés

Selon la radio madrilène Cadena SER  et le quotidien El Pais  , ces rapatriements concernent les mineurs arrivés dans la ville occupée de Sebta en mai dernier. Cette opération a été rendue possible, suite à un accord entre les autorités marocaines et espagnoles, soulignent les mêmes sources.
 
Par ailleurs, selon le quotidien El Pais, plus de 700 mineurs marocains non accompagnés devraient être accueillis dans un centre pour mineurs à Martil près de Tétouan. L’objectif, selon le quotidien, est de garantir le regroupement familial ou la remise à une institution de tutelle marocaine.
 
Concrètement, d’après  El Faro de Ceuta, un premier groupe de mineurs marocains a quitté, en début d’après-midi, le centre sportif de Santa Amelia où ils étaient accueillis pour rallier le Maroc via le passage de Tarajal, ouvert exceptionnellement pour cette opération. «Que ce transfert ait été rendu possible est un geste historique et clair que les relations avec le Maroc ont changé depuis cette rupture effective en mai», commente le quotidien El Faro de Ceuta qui évoque «une implication directe» des ministres de l’Intérieur des deux pays, Fernando Grande-Marlaska et Abdelouafi Laftit. 

lire aussi

Nouvelles connexes