Facebook supprime 18 millions de publications avec des fausses informations sur le Covid-19

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg affirme que le réseau social a supprimé 18 millions de publications contenant des fausses informations sur le Covid-19.

Mark Zuckerberg le 26 mars 2021 © Maxppp / US House TV via CNP

Oui, Facebook lutte contre la propagation de fausses informations sur le Covid-19. C’est son PDG Mark Zuckerberg qui l’a affirmé à CBS jeudi dernier. « Depuis le début de la pandémie, nous avons supprimé plus de 3 000 comptes, pages et groupes car ils ont enfreint à plusieurs reprises nos règles en partageant de fausses informations sur les vaccins”. En tout, 18 millions de publications ont été effacées du réseau social. En revanche, il ne sait pas combien de personnes ont vu ces publications, avant qu’elles ne soient supprimées.

« Si nous voyons des fausses informations sur la plateforme, alors nous la supprimons. C’est contre notre politique » déclare Mark Zuckerberg. « Est-ce que nous les repérons toutes ? » se demande le PDG, « bien sûr, il y a des erreurs que nous commettons, ou des domaines dans lesquels nous devons améliorer ».

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

J’autorise

Gérer mes choix

Les fausses informations « tuent des gens » pour Biden

En donnant ces chiffres, Mark Zuckerberg répond d’une certaine manière à Joe Biden. Le mois dernier, le président démocrate a accusé le réseau social de « tuer des gens » à cause de la diffusion massive de fausses informations sur sa plateforme, « la seule pandémie que nous avons touche des personnes qui ne sont pas vaccinées » avait déclaré le président américain. Le médecin en chef des États-Unis, Vivek Murthy, avait lui aussi critiqué le rôle des réseaux sociaux : « Les groupes technologiques ont laissé la désinformation polluer notre environnement ». 

La riposte ne s’est pas fait attendre : « Les faits montrent que Facebook aide à sauver des vies, un point c’est tout. Plus de deux milliards de personnes ont vu sur Facebook des informations faisant autorité sur le Covid-19 et les vaccins, c’est plus que n’importe où ailleurs sur Internet. Plus de 3,3 millions d’Américains ont utilisé notre outil pour savoir où et comment se faire vacciner. »

Selon une ONG américaine, 12 internautes ont produit 73% des contenus anti-vaccins. Elle avait scruté durant un mois et demi les réseaux sociaux entre février et mars 2021.

À lire  –  

Société

Aux États-Unis, 12 internautes sont responsables de la majorité des fausses informations sur le Covid-19

lire aussi

Nouvelles connexes