La fascination autour du déjeuner sur l’herbe

Publié le 17/08/2021 22:50

Mis à jour le 17/08/2021 23:25

Durée de la vidéo : 2 min.

France 2

Article rédigé par

M. Berrurier, C. Vignal, P. Touileb, M. Cazaux, C. Brunet, E. Noël –

France 2

France Télévisions

Le Déjeuner sur L’herbe, œuvre initiale d’Édouard Manet, a inspiré bien d’autres artistes au cours des décennies. Jusqu’à aujourd’hui, le tableau du célèbre peintre français semble se décliner à l’infini. Décryptage

Avec ces nappes, à même le sol, c’est un moment en pleine nature. Le déjeune sur l’herbe, c’est une image à la mode qui envahit la peinture à la fin du XIXe siècle. C’est aussi un nouveau loisir populaire qui apparait à l’époque. Mais surtout tout un tableau polémique. 

Jeune, Édouard Manet peint une scène qui dérange. Un déjeuner sur l’herbe qui nous transforme en voyeur, où la femme nue au centre nous regarde droit dans les yeux. Devant nous, la situation est en train déraper. « La peinture est pleine de sous-entendus sexuels […] le message est très ambigu », analyse Sylvie Patry, directrice de la conservation et des collections du musée d’Orsay. Et c’est ce qui fascine les contemporains de Manet, avec à chacun sa version, comme celle de Picasso qui se passionne pour le fameux tableau un siècle plus tard. Il le décline en 26 versions différentes. Jean Renoir en fera plus tard un film.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

lire aussi

Nouvelles connexes