une heure en mission pour le Seigneur !

Dans cet épisode de « Blockbusters », on revient sur la création des Blues Brothers dans le Saturday Night Live, la carrière du réalisateur John Landis, la construction si particulière du film…Allez, comme le dit Elwood, pendant une heure, on part en mission pour le Seigneur !

Dan Aykroyd et John Belushi dans le film « Les Blues Brothers’ (1980) © Getty / Universal Pictures

Un « feel good movie » ! Ca aujourd’hui, c’est l’accroche que l’on peut lire sur les affiches de la dernière comédie à la mode qui occupent les écrans de cinéma. 

Un feel good movie, un film qui fait du bien…

Qu’est-ce que ça m’énerve cette expression ! On dirait un complément alimentaire pour faciliter la digestion. 

Une comédie feel good, une chanson feel good, j’ai même entendu quelqu’un dire un jour : 

Blockbusters, c’est une émission feel good !

Alors, je vous arrête tout de suite, je n’ai pas pour ambition de concurrencer le doliprane. Aucun réalisateur ne fait son film en ayant pour ambition d’être feel good. Pour la simple et bonne raison que si on accepte l’idée du feel good movie, ça voudrait dire que le feel bad existe également ! 

Et à part peut-être Gaspard Noé, rares sont ceux qui vont réaliser un film en se disant « tu sais quoi ? Moi j’ai vraiment envie de mettre les spectateurs mal à l’aise en voyant mon film, qu’ils sortent pendant la projection et disent à tout le monde que c’est une horreur ! Comme ça, le producteur perdra énormément d’argent et moi je pourrais retourner faire ce qui m’éclate dans la vie : vendre des imprimantes à la Fnac. »

Non, en général, un artiste a juste envie de faire ressentir les choses et c’est déjà beaucoup ! Good or bad, le reste, ça appartient au public ! L’artiste, c’est celui qui joue avec nos sentiments ! 

Il y a des films, fruit d’un heureux hasard, une conjonction de talents qui leur confère un statut intemporel d’oeuvre culte. C’est le cas du film les Blues Brothers de John Landis. Lorsque Dan Ackroyd et le regretté John Belushi créent des personnages de Jake et Elwood pour l’émission humoristique Saturday Night Live, ils sont loin d’imaginer qu’ils vont créer une sorte de mémoire de tout un pan de la musique noire américaine. 

Ici, on va donc parler de mise en image, mais aussi de musique ! 

lire aussi

Nouvelles connexes