Date

Partager

des prises de sang pour détecter les formes graves

Articles connexes

Publié le 19/08/2021 22:29

Durée de la vidéo : 2 min.

France 2

Article rédigé par

J.Coulais, F.Mazoyer, H.Pozzo, P.Wursthorn, H.Horoks –

France 2

France Télévisions

Il sera peut-être bientôt possible de mieux maîtriser les formes de Covid graves. La donne pourrait en effet changer, grâce à des tests PCR améliorés et des tests sanguins. 

Aujourd’hui, Marie-Christine Lagrange a retrouvé ses gestes du quotidien. Elle n’a cependant pas oublié son séjour à l’hôpital, suivi de longs mois de convalescence. Il y a un an, elle contractait une forme sévère de Covid-19, et été placée durant 15 jours dans un coma artificiel. « J’avais une fatigue énorme. Je sentais que j’étais en train de mourir. Je me sentais partir », confie-t-elle. 

Pourra-t-on un jour dépister cette forme sévère ? C’est possible, selon un laboratoire. Un quart des cas graves de Covid-19 s’expliquent par une prédisposition. En cause, la présence d’auto-anticorps, des protéines qui diminuent notre défense face au virus. « La présence d’auto-anticorps est un facteur de risque extrêmement important de développer une forme grave, de ce fait nous cherchons également à développer des tests qui permettent de mesurer ces auto-anticorps de façon large dans la population générale », explique le Dr. Laurent Abel, de l’hôpital Necker (Paris). Ces recherches pourraient à l’avenir, avec une simple prise de sang, mieux aider à identifier les patients à risques. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires