Date

Partager

A La Rochelle, on jette avec méthode grâce à des bornes de tri sélectif installées dans la rue

Articles connexes

Si vous êtes du genre à trier consciencieusement vos déchets à la maison, vous avez certainement dû ressentir une légère frustration, voire un gros agacement quand vous êtes en ville et que vous devez jeter dans une seule et même poubelle les restes de votre déjeuner et les emballages qui vont avec. Une petite voix vous dit : « Ouh, c’est pas bien ! » et une pointe de culpabilité vient vous tarauder. Mais à votre décharge, la plupart du temps, trouver une poubelle adaptée au tri relève du jeu de piste et quand on la trouve, les consignes ne sont pas claires.  

Pour ne plus ressentir cette terrible culpabilité, direction La Rochelle où quarante bornes de tri sélectif viennent d’être installées dans les secteurs les plus fréquentés de la ville. Cette expérimentation, unique en France, va durer six mois. Concrètement, ils s’agit de poubelles bien identifiées au niveau esthétique et avec des infos claires pour le tri des déchets.

Du côté jaune, les emballages en plastique, métal, carton et les papiers. Côté noir, les autres déchets  y compris alimentaires. Mais attention : ces bornes sont exclusivement destinées aux déchets dits « nomades », c’est-à-dire ceux issus des produits consommés dans la rue. Pas question que les foyers rochelais ou les professionnels viennent les encombrer.

Le but est clair : inciter les habitants et les touristes à trier leurs déchets en dehors de leur domicile. « Quand vous posez la question aux Français, 9 sur 10 vous disent qu’ils trient leurs déchets. Mais à la question, ‘Est-ce que vous triez dans toutes les situations et avec tous les emballages ?’, ils ne sont plus que 51% à répondre oui  » note Romain Lebegue, directeur développement collecte et tri de Citéo.

L’entreprise privée, spécialisée dans le recyclage des déchets ménagers, est co-iniatrice de cette expérimentation. C’est elle qui va diriger l’analyse des quantités de déchets récupérés, leur nature, la qualité du geste et l’évolution des comportements. La fabrication, l’installation et l’entretien sont gérés par JC Decaux. Quant à la Ville de La Rochelle et la Communauté d’Agglomération, elles assureront la collecte et la surveillance des bornes. Deux agents techniques sont mobilisés pour les vider trois fois par jour.

Avec sa forte fréquentation estivale, La Rochelle était toute désignée pour accueillir ce test grandeur nature. S’il s’avère efficace, on peut espérer que ce dispositif se pérennise et se généralise. Les Français sont prêts à trier, pour peu qu’on leur donne les moyens de le faire où qu’ils soient.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires