Date

Partager

Vivaldi superstar !

Articles connexes

C’est quoi la différence entre Eddie Van Halen et Antonio Vivaldi ? Et bien il n’y en a aucun. Explications

Antonio Vivaldi © Getty

« Tu vois cette sacralisation du chef d’orchestre, moi, perso, ça me gonfle. Mon rêve, c’est de diriger Vivaldi en santiags. Mais qu’est ce qu’ils croient ? Que c’était un saint ? Parce qu’il était curé. Mais putain, il était chef de chorale dans un couvent de jeunes orphelines à Venise. Tu l’imagine seul sur une île, avec des musiciens exceptionnels qui chantaient et jouaient à peu près de tous les instruments à une époque ou dans le reste de l’Europe les femmes n’avaient pas le droit de chanter dans les églises. On se pressait tous les dimanches pour voir ces orchestres de meufs. »

Le jeune chef d’orchestre qui me parlait aurait pu continuer pendant des heures. Nous étions dans les coulisses d’un théâtre et je dois avouer que sa vision Rock’n’roll de ce formidable compositeur classique m’en appris plus que bien des ouvrages de musicologie.

Dans le magnifique film d’Alain Corneau, Tous les matins du monde, le jeune marin Marais, joué par Guillaume Depardieu, supplie son maître joué par Jean-Pierre Marielle de le perfectionner dans l’art de la viole de gambe. « Improvise » dit le sauvage monsieur de Sainte-Colombe sur l’air des folies d’Espagne. Il ne lui dit pas, joue. Il lui dit, improvise.

C’est à la qualité de son improvisation que l’on jugeait la qualité d’un musicien

Les musiciens baroques étaient capables d’improviser de manière collective sur des grilles d’accords. Chacun se devait d’avoir son propre style d’ornementation, comme un chanteur de R’nB se doit aujourd’hui d’avoir sa propre vibe. L’apprentissage de l’improvisation dans l’enseignement musical du 18ème siècle tenait une place au moins aussi grande que le solfège et la lecture. Dans un cadre harmonique, on enseignait à l’élève comment tracer son chemin. Le public adorait les joutes d’improvisation, les fameuses battle d’aujourd’hui. 

En 1717, un organiste français, un virtuose, Louis Marchand, s’était réfugié en Allemagne après avoir vertement répondu à son roi Louis XIV, qui lui avait fait une petite saillie royale du style. ‘Vous jouez bien Louis Marchand, mais vos mains sont moches’ ‘et vous, vous avez vu votre pif’. On lui suggéra de prendre l’air.

La suite à écouter

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires